Nos engagements

L’ensemble du Centre Intercommunal Hospitalier de Créteil est engagé en lien avec plusieurs chartes

La charte de bientraitance au CHIC

La charte européenne des enfants hospitalisés 

La charte de la personne hospitalisée

 

La lutte contre la douleur

Un Comité de Lutte contre la Douleur (CLUD) est actif au sein de notre établissement. Il participe activement à l’amélioration de la prise en charge de la douleur. Pour joindre le CLUD : clud@chicreteil.fr

Un consensus scientifique international définit la douleur comme « une sensation et une expérience émotionnelle désagréable en réponse à une atteinte tissulaire réelle ou potentielle ou décrite en ces termes ». Depuis 1995, la loi impose aux établissements de santé de mettre en œuvre des moyens propres pour prendre en charge la douleur. En 2002, le code de santé publique inscrit clairement dans la loi « Kouchner » : « toute personne a le droit de recevoir des soins visant à soulager sa douleur. Celle-ci doit être en toute circonstance prévenue, évaluée, prise en compte et traitée ».  Trois plans douleur nationaux de lutte contre la douleur ont été mis en place depuis 1998 par le Ministère de la Santé.

Évaluation de la douleur

La douleur reste un phénomène, une expérience subjective. Le recours à une standardisation de l’observation et du recueil de la douleur est obligatoire.

Des échelles d’évaluation de la douleur validées scientifiquement et standardisées sont disponibles, selon l’âge et la situation clinique du patient (nouveau-né, patient adulte, accès limité au langage…).

La douleur comme symptôme

Les douleurs aiguës sont majoritairement dues à une atteinte tissulaire (c’est-à-dire d’une ou plusieurs parties du corps) et nécessitent une évaluation et une prise en charge rapide. Des antalgiques de différentes forces sont alors prescrits.

Les douleurs évitables

La douleur provoquée par les soins (piqûre, pansement, intervention…) n’est pas une fatalité, nous disposons désormais de suffisamment de moyens antalgiques simples (soins de nursing pour les nouveaux nés, MEOPA Mélange Equimolaire d’Oxygène et de Protoxyde d’Azote…) ou non médicamenteux (distraction, hypno-analgésie…) pour la contrôler.

Certaines douleurs peuvent également s’anticiper (douleurs post-opératoires…) et nécessitent une prescription antalgique adaptée.

Des équipes consacrées à la lutte contre la douleur

Une équipe mobile de lutte de lutte contre la douleur est disponible, notamment concernant les douleurs chroniques oncologiques.

Des médecins pédiatres algologues (spécialistes de la douleur) sont présents dans les différents services de l’enfance (réanimation néonatale, pédiatrie générale, urgences pédiatriques, chirurgie infantile).

Des soignants référents douleurs sont identifiés dans chaque service. Vous pouvez demander à les rencontrer lors de votre séjour.

La douleur chronique ou syndrome douloureux chronique

Les douleurs chroniques nécessitent une prise en charge pluridisciplinaire, souvent longue. Des consultations spécialisées dédiées sont disponibles pour les patients adultes mais également pédiatriques. Pour prendre RDV : rdv.central@chicreteil.fr

RESPECT DE VOTRE INTIMITÉ ET DE LA CONFIDENTIALITÉ

L’ensemble des équipes soignantes met tout en œuvre pour respecter votre intimité et votre dignité.

Les professionnels s’attachent à ce que les patients soient toujours couverts et dans une tenue conforme à la décence, dans le respect de sa dignité. Aucune information ne sera transmise à votre entourage sur votre état de santé, à moins que vous n’ayez mentionné désigner une personne de confiance.

De même, aucune information médicale ne sera délivrée par téléphone. L’ensemble des professionnels du CHIC sont tenus au secret professionnel et au respect de l’anonymat.

DONS D’ORGANES ET DE TISSUS

En vertu du principe de solidarité, en cas de décès, chacun d’entre nous est présumé donneur d’organes et de tissus. C’est ce que l’on appelle le consentement présumé.

Cependant, le prélèvement des organes et tissus ne peut pas se faire sur une personne qui s’y était opposée de son vivant. Ainsi, toute personne opposée à un tel prélèvement doit exprimer son refus de son vivant, à titre principal, en s’inscrivant sur le registre national des refus. Elle peut aussi en informer ses proches par écrit ou par oral afin qu’ils fassent valoir cette opposition auprès de l’équipe médicale. Plus d’informations : https://www.dondorganes.fr/

Au CHIC, en cas de donneur d’organe potentiel, l’équipe soignante contacte l’équipe de coordination de prélèvement d’organes et de tissus du CHU Henri-Mondor afin de réaliser le transfert du patient pour réaliser les prélèvements.

Les équipes médicales consultent systématiquement le registre national des refus pour s’assurer que le défunt n’y est pas inscrit. Si le nom du patient n’y figure pas, les proches font valoir si le défunt avait de son vivant, par écrit ou oralement, exprimé un refus de prélèvement.

L’engagement du Chi de Créteil sur le développement durable

Le CHIC définie une politique de développement durable autour de plusieurs propositions déjà mises en place en son sein et en continuant à s’investir pour cela.

L’éco-pâturage 

Depuis plusieurs années d, le CHIC est engagé dans l’éco-pâturage, un moyen écologique d’entretenir les espaces verts.

Les garages à vélo 

Le CHIC encourage les déplacements respectueux de la planète en mettant à disposition des espaces pour rangé en toute sécurité vos vélos.