Institut Santé Travail Paris est (ISTPE)

L’Institut Santé-Travail Paris-Est est un groupement d’établissements, sans personnalité morale, dont l’objectif est la recherche, la surveillance et l’expertise en santé au travail, concrétisé par une convention de partenariat entre les membres fondateurs et Paris-Est Sup.

Les activités de l’IST-PE, menées en lien étroit avec les activités cliniques de l’unité de pathologie professionnelle du CHIC, portent sur quatre axes stratégiques prioritaires :

  • santé respiratoire et travail ;
  • cancer et travail ;
  • évaluation des expositions professionnelles ;
  • évaluation des politiques et programmes de santé au travail.

L’Institut Santé-Travail Paris-Est a pour objectifs la recherche, la surveillance et l’expertise en santé au travail, concrétisés par une convention de partenariat entre les membres fondateurs et Paris-Est Sup.

La réflexion autour de la création d’un Institut Santé Travail sur Paris-Est (IST-PE) a débuté en 2013, nourrie des constats suivants :

La thématique santé-travail est un problème considéré comme socialement très important, à la fois par les pouvoirs publics et par les citoyens. La réduction du risque de maladies professionnelles et environnementales répond en effet à un enjeu de santé publique et de bien-être social.

Le nombre des maladies professionnelles reconnues a fortement augmenté dans le cadre du régime général de la Sécurité sociale au cours des dernières années. Il a plus que doublé depuis 2001, pour dépasser 50 000 par an depuis 2010. Cette hausse résulte des évolutions des conditions de travail, ainsi que d’une plus grande sensibilisation des salariés et du personnel médical au caractère professionnel de certaines maladies. Les risques sont divers : cancérogènes, mutagènes et reprotoxiques, autres pathologies à effet différé (plus de 85% des décès provoqués par les maladies professionnelles sont attribuables à une exposition à l’amiante) et troubles musculo squelettiques qui représentent à eux seuls plus de 85% des maladies professionnelles reconnues. Les risques psycho-sociaux sont quant à eux devenus en 2007 la première cause de consultation dans les structures hospitalières spécialisées en pathologie professionnelle.

Les récents plans nationaux (Plan National Santé Environnement 2 et Plan National Santé Travail 2) soulignent l’importance de la mise en place de centres de recherche et d’expertise autour de cette thématique.

Au sein de la Paris-Est Sup, plusieurs structures possèdent des compétences dans le champ santé-travail : l’AnsesSanté Publique France, le CSTB et bien sûr l’UPEC et sa Faculté de médecine, au sein de l’équipe universitaire de médecine et santé au travail, mais aussi dans l’unité de pathologie professionnelle au CHIC ou dans l’équipe 4 de l’IMRB, ainsi qu’à la Faculté de sciences économiques et de gestion, au sein du laboratoire ERUDITE.

C’est pour accroître la visibilité de cette thématique et renforcer sa structuration, qu’une réflexion conduite par ces différents partenaires, a abouti à la proposition d’un projet d’envergure, fédérant au sein d’un futur Institut Santé Travail de Paris-Est, ces acteurs aux compétences complémentaires.

équipe

Chef de service

Share