Le dépistage néonatal de la drépanocytose et de la vasculopathie cérébrale ont permis une nette diminution de la mortalité par infection et par anémie et une diminution de la morbidité liée aux accidents vasculaires cérébraux chez l’enfant.

Ces dernières décennies ont été marquées également par de grandes avancées en termes de compréhension de la physiopathologie, de stratification du risque au moyen d’outils diagnostiques adaptés, et d’optimisation de la prise en charge thérapeutique. Néanmoins, la  drépanocytose reste une maladie invalidante, très précocement chez l’enfant, et de surcroit progressive. La question se pose d’introduire « précocement» les procédures dites « d’intensification thérapeutique » telles que l’hydroxycarbamide, les échanges transfusionnels, et la greffe de cellules souches hématopoïétiques. Ces thérapeutiques restent largement sous-utilisées et trop tardives, alors que les preuves scientifiques existent sur l’efficacité de ces traitements. 

Algorithmes d'Aide à la décision Médicale

Calendrier vaccinal

Carte de soins et d'urgence

Protocoles nationaux de diagnostic et de soins

Chez l'enfant : https://www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/2010-04/ald_10_pnds_drepano_enfant_web.pdf 

Chez l'adulte :  https://www.has-sante.fr//portail/upload/docs/application/pdf/2010-04/ald_10_guide_drepano_adulte_web.pdf