Assurer le respect de votre dignité et de votre intimité

L'ensemble des équipes soignantes met tout en oeuvre pour respecter votre intimité et votre dignité.

Sur prescription médicale, il se peut que des mesures de protection limitent vos mouvements. Si vous ne comprenez pas, demandez des explications à l'équipe soignante. Le personnel s'attache à ce que les patients soit toujours couverts et dans une tenue conforme à la décence, dans le respect de leur dignité.

Assurer le respect de la confidentialité

Aucune information ne sera transmise à votre entourage sur votre état de santé, à moins que vous n'ayez mentionné désigner une personne de confiance.

Tous les personnels du CHIC sont tenus au secret professionnel. Enfin, aucune information médicale ne sera délivrée par téléphone.

Assurer le respect de l'anonymat

Vous pouvez demander à ce que votre présence à l'hôpital ne soit pas divulguée.

Parlez-en aux personnels des admissions, aux cadres de santé et à l'équipe soignante.

Désigner une personne de confiance

Si vous êtes majeur(e), la loi vous donne la possibilité de désigner une personne de confiance. Vous la choisissez librement (famille, amis,...) et vous avez toute confiance en elle.

Cette personne pourra vous accompagner tout au long de vos soins et des décisions à prendre. Si votre état de santé ne vous permet pas de faire connaitre vos souhaits, l'équipe soignante consultera cette personne de confiance pour connaître vos volontés.

Cliquez ici pour obtenir le formulaire de désignation d'une personne de confiance.

Prévenir et soulager la douleur

Parlez de vos douleurs ou de vos inquiétudes à l'équipe médicale et soignante qui l'évaluera avec vous et la traitera.

Un Comité de Lutte contre la Douleur (CLUD) existe au CHIC. Il coordonne les actions de prévention et de traitement de la douleur sur l'établissement. 

Transmettre ses directives anticipées

La loi définit les droits des personnes en fin de vie. 

Les directives anticipées permettent de transmettre aux équipes soignantes vos volontés par écrit, au cas où vous ne seriez plus en capacité de vous exprimer.

Parlez en avec l'équipe soignante, si vous le désirez.

Cliquez ici pour obtenir le formulaire des directives anticipées.

Protéger vos données personnelles

Les informations administratives, sociales, et médicales vous concernant sont enregistrées dans le système d'information de l'hôpital, dans le respect de la loi Informatique et Libertés, avec l'autorisation de la Commission nationale informatique et libertés (CNIL). Elles peuvent être utilisées à des fins de recherche, sauf si vous vous y opposez. Vous avez le droit d'y accéder, de les modifier ou de les supprimer pour un motif légitime. Pour ce faire, vous pouvez contacter le directeur de l'hôpital, responsable du traitement.

Nom de naissance au lieu du nom d'usage

Afin de limiter les risques de soins liés à des erreurs d'identité, votre nom de naissance sera amené à être utilisé avant votre nom d'usage pour toute communication et tous documents (numériques ou papier) de l'hôpital.

 

 

Accéder au dossier médical

Vous pouvez avoir accès à votre dossier médical ou à celui de votre enfant sur place ou obtenir une copie de tout ou partie de votre dossier en adressant un courrier au directeur de l'établissement accompagné d'une photocopie d'une pièce d'identité et/ou de tout document justifiant de votre qualité de titulaire de l'autorité parentale (copie du livret de famille ou copie de l'acte de naissance du mineur).

Le copie de votre dossier vous sera transmise en fonction de sa taille, par lettre avec accusé réception ou en colissimo contre remboursement.

Cliquez ici pour obtenir le formulaire de demande.

 

 

S'exprimer

Malgré toute l'implication des soignants et des équipes, il se peut qu'il y ait des dysfonctionnements. Si vous avez des remarques, des questions sur les soins, sur l'accueil ou si vous souhaitez être aidé, n'hésitez pas à en parler au cadre de santé du service, à un médecin du service ou à un autre soignant.

Vous pouvez également contacter ou rencontrer :

Mathilde BRUNEAU

Responsable des relations avec les usagers au bâtiment H, 2ème étage.

01 57 02 20 16 ou usagers@chicreteil.fr

 

Par ailleurs, les représentants des usagers de l'hôpital sont également à votre disposition. Issus d'une association agréée, ils sont indépendants de l'hôpital. Interlocuteurs avec la direction de l'hôpital, ils facilitent l'expression des malades, favorisent le dialogue et l'échange avec les professionnels hospitalier. Ils portent votre parole dans les différentes commissions et instances de décision.

Pour les contacter : usagers.chicreteil@gmail.com

Faire une réclamation ou un éloge

Si ces premières démarches ne vous apportent par satisfaction, vous pouvez adresser un courrier de réclamation au directeur de l'hôpital : CHIC - 40 avenue de Verdun - 94010 Créteil Cedex.

Une réponse écrite vous sera apportée.

En fonction de la nature de vos difficultés, vous pouvez rencontrer le médiateur médical ou non médical et vous faire éventuellement accompagner d'un représentant des usagers.

Pour prendre rendez-vous, contacter le 01 50 02 20 16 ou le 01 57 02 23 20 ou par e-mail : usagers.chicreteil.fr.

Le bureau du médecin médiateur se situe à la maison des usagers, à l'entrée de l'hôpital.

Vos remarques et vos observations seront transmises à la Commissions des Relations avec les Usagers et de la Qualité de la Prise en Charge (CRUQPC) qui veille au respect des droits des usagers et contribue à l'amélioration de la qualité de l'accueil et de la prise en charge des patients et de leurs proches.

Principales règles à observer de votre part

Il est interdit :

de fumer dans les locaux de l'hôpital, comme dans tous lieu public

d'apporter des fleurs et des plantes

de venir avec des animaux, sauf les chiens d'aveugle

de donner des pourboires au personnel

 

Il vous est demandé :

de respecter le personnel de l'établissement, le matériel et les locaux

de respecter les autres patients et d'utiliser avec discrétion les appareils de radio et de télévision, de limiter les communications téléphoniques tard dans la nuit, de respecter les heures et le nombre de visiteurs.

 

Toute personne est tenue d'observer au sein de l'établissement une stricte hygiène corporelle. Le code de la route s'applique à l'intérieur de l'hôpital (respect des interdictions de stationnement gênant ou des places handicapées).

En cas d'infraction à la sécurité et à la tranquillité dans l'établissement, le directeur prend, avec l'accord du médecin chef de service, toutes mesures appropriées pouvant aller éventuellement jusqu'à la décision de la sortie de l'intéressé par le directeur.