Agrandir l'image, .JPG 119Ko (fenêtre modale)

La manifestation a réuni 200 personnes, cliniciens, chercheurs et patients, avec le soutien de partenaires institutionnels (CHI Créteil, AP-HP, Santé Publique France, INSERM, INCA, UPEC). Outre des sessions s’appuyant sur des conférences invitées, d’experts francophones du domaine traité, le programme a laissé une large place à des informations issues de l’appel à communications, permettant à de nombreux jeunes chercheurs d’exposer leurs travaux devant la communauté scientifique spécialiste de cette maladie. Des tables rondes permettaient des débats spécifiques sur chacune des thématiques abordées. 


Les exposés et les discussions ont fait ressortir un certain nombre de points forts, des questions scientifiques, ainsi que des insuffisances dans nos connaissances sur le mésothéliome et sur la prise en charge de cette maladie. L’espoir apporté par les nouvelles thérapies implique aussi, de la part des chercheurs et des cliniciens, davantage de concertation, de communication et d’échanges entre les équipes. Les contacts pris lors de ces journées entre les cliniciens, chercheurs et associations de patients, et avec le concours des institutions qui ont soutenues l’événement, permettront de définir des étapes pour remplir les objectifs fixés. Le bilan sera fait lors des secondes journées Francophones du Mésothéliome qui, d’ores et déjà proposées, se profilent à l’horizon 2019.

Retrouvez ici l’ensemble de la synthèse des 1ères Journées Francophones du Mésothéliome.